Méditations et retraites bouddhistes

tél : 09 52 34 77 12
email : info@meditation-nice.org

Le bouddhisme kadampa

Temple à Manjushri
Qu'est-ce que le bouddhisme kadampa ?
 

Le bouddhisme kadampa est une tradition bouddhiste mahayana (grand véhicule) qui a été établie  au XIème siècle par le maître bouddhiste indien Atisha (982-1054)

Que signifie « Kadampa » ?
 
AtishaCe mot « Kadampa » se réfère aux enseignements de Bouddha (Ka) et à la présentation spéciale de ces instruction par Atisha (dam), appelée Lamrim. Les pratiquants kadampas sont ainsi des personnes qui prennent à cœur les enseignements de Bouddha comme des conseils personnels et les mettent en pratique en suivant la présentation du Lamrim.
Les Kadampas suivent donc les enseignements de Bouddha en les mettant en pratique dans leur vie de tous les jours et en intégrant ces conseils dans leur quotidien de manière à transformer chacune de leurs activités, quelles qu'elles soient, en la voie spirituelle menant à la libération et à l'illumination.
 
Quels sont les grands maîtres de la tradition Kadampa ?
 
A la suite d'Atisha, la tradition orale s'est transmise de maître à disciple, en passant notamment par les grands maîtres suivants : Dromteunpa, Guéshé Potowa, Guéshé Sharawa, et Guésha Tchékawa.
A la fois renommés et érudits, ces grands enseignants bouddhistes étaient aussi reconnus par la pureté et la sincérité dans leur pratique spirituelle.
En particulier ils accordaient une grande importance à la transformation de leurs expériences de vie quotidienne, dont leurs problèmes et difficultés, en la voie spirituelle. Cette pratique spécifique de transformation de la souffrance et des expériences de tous les jours en voie libératrice est appelée  Lodjong en tibétain, c'est-à-dire l'entraînement de l'esprit.
 
Qui sont les nouveaux kadampas?
 
 Transmise de génération en génération, la lignée Kadampa fut ainsi pratiquée jusqu'au quatorzième siècle où le grand maître bouddhiste Djé Tsongkhapa en reçut les instructions au Tibet.
 
A l'époque, les enseignements bouddhistes n'étaient pas clairement compris et pratiqués de façon juste et équilibrée. Djé Tsongkhapa rendit alors, par ses commentaires clairs et précis, la pratique des enseignements du dharma kadam plus accessibles aux pratiquants kadampas de l'époque.
 
Dans ses commentaires, il expliqua en particulier comment combiner le lamrim et le lodjong avec le mahamoudra du tantra en une seule pratique quotidienne. Ainsi, tout comme le signe distinctif des premiers Kadampas a été l'union de l'étude et de la mise en pratique, l'union du soutra et du tantra a été le signe distinctif des disciples de Djé Tsongkhapa, connus sous le nom des nouveaux Kadampas.
 
Qu'est-ce que le bouddhisme kadampa moderne?
 
Guéshé la Après la période de Djé Tsongkhapa, la nouvelle lignée kadampa se développa et s'épanouit pendant des centaines d'années jusqu'à aujourd'hui, partout dans le monde.
 
Ces dernières années, cette lignée d'enseignements s'est répandue à travers de nombreux pays grâce au travail et au dévouement sincère du grand maître bouddhiste contemporain Vénérable Guéshé Kelsang Gyatso.
 
En fondant notamment la Nouvelle Tradition Kadampa, l’Union Internationale du Bouddhisme Kadampa, Guéshé Kelsang Gyatso a permis, grâce à cette infrastructure légale et démocratique, de garantir la pérennité des enseignements du bouddhisme kadampa pour de nombreuses générations à venir.
Centre Bouddhiste Kadampa Tchakrasambara

17 Rue de Lépante
Nice

tél : 09 52 34 77 12

©2014 Centre Bouddhiste Kadampa Tchakrasambara. Tous droits réservés dans le monde entier.
Le Centre de Méditation Kadampa France est membre de la New Kadampa Tradition, l'union internationale du bouddhisme kadampa